Envie de participer ?

Résultat :

Broons Trémeur A 2 0 Évran stade (A)

Après une élimination précoce en coupe Ange Lemée face à Yffiniac, les joueurs de l'ASBT devaient réagir pour entretenir la bonne dynamique en championnat. En effet, après leurs 2 victoires face à Pleudihen et Plumieux il fallait confirmer contre Evran.

FR et Benji mettaient leurs joueurs en garde suite au derniers résultats d'Evran, leur place au classement ne reflétant pas la valeur de cette équipe qui restait sur trois bons résultats. Lors de la causerie, l'accent était mis sur la maîtrise dont devaient faire preuve les joueurs pour imprimer le rythme de cette rencontre à domicile.

Pour ce match, on pouvait compter sur les retours d'Alex, Lucas, La Crète et JB dans le groupe, et sur le remplacement de dernière minute d'Antoine par Paulo (à qui on souhaite bon vent à Singap').

Les premières minutes n'étaient pas rassurantes pour les locaux qui laissaient la possession du ballon aux visiteurs. Il ne fallait donc pas attendre longtemps pour les voir se montrer dangereux, à l'image de cette frappe à la 5ème minute qui passait de peu à côté. Le déchet technique et les ballons rendus à l'adversaire ne permettaient pas aux rouges de démontrer une maîtrise attendue.

Bien au contraire, sans un Patoche des grands jours, l'ASBT aurait pris l'eau d'entrée (glouglouglou)... Mais comme on dit à Singap', « Briser une branche est facile, mais en briser 2 est beaucoup plus difficiiiiiiile » Tchang, Tintin au Tibet, 1967).

Pourtant, la rupture de la branche était très proche, quant aux 24 et 25èmes, le stade evrannais était tout proche de prendre les devants. C'était sans compter sur le dernier rempart broons-trémeurois qui sauvait les siens à de multiples reprises.

Après cette première demie-heure manquée, les rouges allaient finir par sortir la tête de l'eau. C'était Marwin, en capitaine légitime, qui sonnait la révolte des siens, en étant tout proche de reprendre un centre de Coco. Temps fort des locaux qui allaient se procurer une double occasion par l'intermédiaire de Coco et Louis-Morgan qui trouvaient un portier adverse bien inspiré pour repousser leur tentative.

Qu'à cela ne tienne, la paire offensive allait faire parler la foudre (qui tombe régulièrement sur Singap'). C'était Patoche qui allait impulser un superbe mouvement, qui allait amener au but. En effet, après une relance courte sur LaCrète, ce dernier trouvait Fab à 30 mètres des buts qui délivrait un amour de passe en profondeur pour Coco qui, plein de sang froid, venait mystifier le gardien.

Cette ouverture du score semblait libérer les locaux qui rentraient définitivement dans leur match : beaucoup moins de déchet, plus de justesse technique et des joueurs qui semblaient enfin libérés. Suite à cela, les deux compères d'attaque allaient une fois de plus s'illustrer, en échangeant les rôles pour le coup. C'était cette fois Coco sur une magnifique ouverture, qui rendait la pareille à Fab qui s'en allait trouver la lucarne du portier advese, impuissant sur le coup (comme les singapouriens).

Galvanisé par ce break, LaCrète se sentait poussait pousser des ailes et sur un centre dévissé il trouvait le petit filet adverse, ce dernier affirmait qu'il voulait tirer!!! Quel culot (d'où l'expression « Mentir comme un arracheur de dents singapourien »).

La mi-temps était sifflée sur cet avantage salvateur de 2 buts à 0 pour les locaux. Comme à leur habitude, FR et Benji restaient calmes lors de leurs interventions. Benji soulignait à la fois la qualité de l'adversaire qui a su nous mettre en difficulté et nos lacunes techniques qui leur ont facilité la tâche. FR se voulait également rassurant auprès de ses joueurs, sans oublier pour autant la domination évrannaise. Suite à cela, il faisait entrer Kévin qui avait pour mission, avec le quatuor offensif, de maintenir le ballon haut sur terrain. L'objectif n'étant pas de se limiter à une simple préservation (à l'image des 200 couples de pandas préservés aujourd'hui à Singap') du score mais plutôt d'enfoncer le clou offensivement.

En deuxième mi-temps, les joueurs respectaient les consignes à la lettre. Très peu d'occasions allaient être concédées. A la 55ème minute, Coco allait faire parler la poudre : aux 30 mètres, il prennait sa chance, du gauche (comme les singapouriens), et voyait sa LOURDE frappe s'écraser sur la barre transversale adverse (maladresse OU manque de justesse technique, à vous de juger!!).

Sans vouloir conserver le résultat, l'ASBT se contentait tout de même de ne pas prendre de risques inconsidérés (Doudou en profitait pour dédicacer un de ses énièmes retour défensif à Paulo et à Singap' tout entier). Il ne fallait pas oublier de citer Patoche comme l'un des grands artisans de cette solidité défensive. En effet, après le claquage de Marwin, on aurait pu pressentir un flottement dans la défense broons-trémeuroise mais Patoche rassurait les siens avec autorité. Heureusement, on pouvait compter sur l'esprit de sacrifice qui anime les joueurs de l'ASBT, notamment Manu qui finissait le match en défense centrale (cf. photo).

Paulo faisait preuve d'une discipline asiatique (dédicace à Mao (les cols)) dans la rigueur (asiatique) de son placement. On se demande encore ce qui a pu perturber l'ASBT : est ce la superficie impressionnante de Singap' (tout de même 719 000m² ? Est-ce la densité de 6797 hab/m²? Est-ce la population totale qui culmine à 700 000 habitants ou est-ce encore tout simplement un singapourien qui demandait à ce que ses congénères s'appellent les singapourTousEtTousPourUn... Nous ne le saurons pas, mais il est certain que les joueurs de l'ASBT finissaient le match très à l'est !!!!

Troisième victoire consécutive en championnat pour l'ASBT qui ne se sera pas faite sans sacrifice avec 2 nouveaux joueurs sur le carreau. Kevin, suite à une douleur aux adducteurs et Marwin après un claquage devaient laisser leurs partenaires avant le terme de la recontre.

Ju (c(l)ap de fin) : « malgré une entame de match difficile, on a su faire le dos rond pour aller chercher cette victoire. Même si on aime

pas être dominés, on sait réagir. La solidité défensive, l'efficacité offensive (notamment la patte gauche du tigre du Bengal de Coco). »

Anthony Crestel
Anthony Crestel
clean sheet
Corentin Berhault
Corentin Berhault
1 But + 1 Passe décisive
Fabien Pilorget
Fabien Pilorget
1 but + 1 Passe décisive
Lucas Corbel
Lucas Corbel
clean sheet
Marwin Lailvault
Marwin Lailvault
clean sheet
Membre masqué
clean sheet

Participants

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.